Au magazine, on aime bien ce mois de mars, symbole du retour du printemps et du regain d’activités dans nos villes et nos villages… et de rayons de soleil un peu plus chauds. C’est le mois où réapparaissent des festivals qui nous sont chers : Mars Planète Danse à Cognac (une autre façon de voir la danse, avec une constellation de spectacles qui ouvrent sur différents univers et qui font fonctionner l’imaginaire), la Tête dans les nuages (un festival fait d’échanges qui nous rappelle que la vie serait d’un ennui sans nom si nous étions condamnés à la monotonie d’un éternel ciel sans nuages, d’une vie sans spectacles) et Mars en Braconne, un festival de spectacles et de concerts qui se déroule dans les villes et les villages de l’ancienne communauté de communes
Braconne Charente. C’est aussi le mois où les fêtes aux villages pointent leur nez : brocante et bric-à-brac, foire aux plants, aux vins, au cochon ou au chocolat.

Contrairement aux années précédentes, il y a très peu d’endroits pour fêter la Saint-Patrick cette année : peut-être un effet collatéral du Brexit ? Verra-t-on Halloween disparaître aussi de nos pratiques culturelles dans les années à venir ? En revanche, on assiste à une recrudescence notable du nombre de troupes de théâtre amateur qui vont se produire dans les salles des fêtes de nos villages. La pratique en amateur du théâtre est louable et source de formidables moments d’échanges, quels que soient les thèmes développés : simples comédies de boulevard, reflet ou questionnement des sujets sociétaux actuels ou bien un coup de lorgnette vers un passé forcement meilleur car ancré dans la tradition.

Pat et Marc Honnis

PS. L’exposition du best-of du concours de couverture du magazine Sortir qui devait se déplacer en mars restera finalement un mois de plus au restaurant Chez Paul à Angoulême. L’occasion d’aller y tailler une bavette…

Sortir Label Charente sur Facebook
Connexion