Une frairie est une subdivision de paroisse, apparue au Moyen Âge et qui a survécu jusqu'à la Révolution française. Les frairies n'existaient que par endroits dans le Royaume de France.

A l'origine, qu'étaient ces Frairies ? Le mot frairie vient du bas latin fratria qui veut dire « fraternité, fratrie ».  La frairie était le groupement des habitants du voisinage, cimenté par plus d'union, de fraternité.

La frairie était à la fois : - Une division territoriale de l'ancienne paroisse (laquelle ne portait pas encore le nom de commune). - Une communauté de travail entre les habitants de cette partie de la paroisse. - Une assiette administrative pour la répartition et la perception des impôts (tailles, redevance fédale, corvées etc.).

En français régional, dans les actuelles Charente, Charente-Maritime et dans la région du Limousinle mot frairie désigne la fête locale annuelle d'un village. Elle sont désormais considérées comme des jours de fête permettant aux gens de se rassembler autour d'attractions foraines, de soirées organisées, pour admirer des feux d'artifice, sur ces quelques jours peuvent être organisés bric à brac, courses de vélo, jeux inter villages ...Tendresses du passé, les frairies s'accrochent au présent. Moins nombreuses,, mais toujours joyeuses. Il y en a eu tout l'été mais ces dernières sont de moins en moins fréquentées par la population. La frairie, dans la langue locale, c'est la fête de village. La survivance de ce trésor populaire tient à peu de chose. Sans animations autour de cette fête, il n'y a aura que peu de monde qui se déplacera en dehors des enfants qui supplieront leur parents pour aller faire un tour de manège, et sans fréquentation, les frairies ne deviendront que des moments nostalgiques de notre enfance.

 

Sortir Label Charente sur Facebook
Connexion